l\'indigné

Qui détient le détonateur de la bombe climatique ?

n
 

Alors que les médias et le grand public restent obsédés par la crise économique,
la crise écologique et environnementale  pourrait faire naitres de "nouvelles crises "et précipité un peu plus un système logique sur le court terme mais absurde et autodestructeurs sur le Moyen terme et long terme...
et amplifier les causes et les conséquences d'un capitalisme qui n'arrive plus a se reproduire.
Continuez votre lecture pour tout savoir...

  

 

n

 

 

 

 > Météo Actualite > Actualité > Glaciers des Pyrénées : en recul ? - 07/07/2013
Climat
 
 

 
 

France

Les Pyrénées, destination de haute montagne prisée été comme hiver, forment le deuxième massif le plus haut de France. Son point culminant se situe coté espagnol (Pic d'Aneto, 3404 m), tandis que le Vignemale est le plus haut sommet en France (3298 m). Des glaciers sont encore présents sur ses plus hautes crêtes...

L'alignement de ces sommets constituent une barrière remarquable, aux allures de montagne Rocheuse, propice à la peristance de petits glaciers de quelques hectares de superficie chacun. Dans un livre riche en données scientifiques et en photographies remarquables ( " Pyrénées : à la croisée des climats "), on peut retouver des exemples de ces glaciers qui, tout comme ceux des autres massifs, sont affectés par le recul contemporain...


Les glaciers des Pyrénées ?

Retrouvez les prévisions pour le massif des Pyrénées, ou par téléphone au 32.01*

 

 Dire que le capitalisme est autodestructeur, qu'il a une vision court termiste, voir pas de vision en dehors de maintenir sa survie en maintenant ou augmentant ses profits, ses marges. A un faible niveau, la logique néolibérale n'est pas absurdes : (...). Ainsi le système/ idéologie capitalisme ( néolibérale) vit sur des bases précaire, une certaine logique à court terme et localisé, mais est illogique a moyen ou long terme. Il est ainsi incapable de voir qu'il court a sa ruine a MT ou Long terme, ne pensant qu'a assurer sa survie présente. La crainte d'un krach obligataire - source citizen Khane du 22/06/2013, Mis sur Facebook, « La main invisible » , mis sur facebook, GasLand - citoyenactif,

Ces accords de libre-échange qui s'attaquent à l'environnement - l'indigné

 

 


 

D'ici 2020, le Canada fera partie des premières puissances énergétiques mondiales grâce à ses ressources de type non conventionnel. Le pays dispose en effet d'immenses réserves de sable bitumineux et de gaz de schiste. Le dessous des cartes s'intéresse à la nature de ce potentiel énergétique et aux conséquences sur l'environnement et l'économie du pays.

(France, 2012, 12mn)
ARTE F


Date de première diffusion : Sam., 6 juil. 2013, 19h31

 

Gasland francais - Video Dailymotion :

GASLAND - Vidéo Dailymotion  

 

révolutions technologique

 

Les industriels du nucléaire

Une poignée d’entreprises a quasiment la mainmise sur la politique énergétique de la France. Qui sont-elles? Elles construisent des centrales nucléaires (Areva, Alstom, Bouygues, ...), produisent de l’électricité (EDF, UFE, ...) ou en sont de très grandes consommatrices (Uniden, Solvay, ...). Ce sont des poids lourds de l’économie française dont les opinions sont très attentivement écoutées par le gouvernement.

Ensemble, elles sont le système électrique français. Elles l’ont construit, elles en gèrent chaque dimension : enrichissement d’uranium, production, transport et distribution d’électricité, retraitement des déchets... Leur mainmise sur l’électricité est totale, leur influence énorme.

<:nav class="savoirplus"><:section class="details">Leurs arguments
Agiter des peurs
En savoir +<:section class="details">Leur influence
OPA sur la représentation des entreprises dans le débat
En savoir +<:section class="details">Leurs intérêts
Un modèle industriel inamovible
En savoir +<:section class="details">Leur chef de file
Henri Proglio, des réseaux personnels
En savoir + 
 
Energie / Climat | le 24 janvier 2013

Qui détient le détonateur de la bombe climatique ?

Mines de charbon à ciel ouvert en Australie ou en Chine, sables bitumineux au Canada, projets pétroliers fous en Arctique ou au large du Brésil…

Dans un nouveau rapport, intitulé Point of No Return, Greenpeace a identifié 14 projets avec lesquels l’industrie fossile s’apprête à embraser le climat. Ces projets rejetteraient chaque année 6,34 gigatonnes de CO2 dans l’atmosphère. Pour vous donner une idée de grandeur, cela représente des émissions annuelles supérieures à celles des États-Unis.

Des projets « monstrueux »


Visualiser ces projets

Le rapport est rendu public au moment où s’ouvre le Forum économique mondial de Davos. Début janvier, le rapport « Global Risks 2013 » du World Economic Forum annonçait une augmentation globale des températures de 3,6 à 4℃ et identifiait la hausse des émissions de GES comme étant parmi les plus importants risques mondiaux.

 

En novembre dernier, l’Agence internationale de l’énergie estimait que pour empêcher une augmentation globale des températures au-delà de 2°C, 2/3 de nos ressources fossiles doivent rester dans le sol. Et pourtant, ce rapport démontre que la Chine prévoit d’augmenter de 20 % sa production de charbon, malgré une pollution de l’air insoutenable, et l’Australie de multiplier par deux ses exportations de charbon, alors que la barrière de corail est en danger. La ruée vers les réserves pétrolières et gazières de l’Arctique, facilitée par la fonte des glaces, risque d’en accélérer encore plus le recul. Le Canada envisage de tripler la production de ses sables bitumineux. L’exploitation de ces gisements est la façon la plus sale et la plus chère et la plus énergivore de produire du pétrole.

 

Il faut des alternatives. Et pas que dans les discours.
Le président Obama le sait. La solution à la crise climatique – et économique – passe par
la transition énergétique. Il l’a rappelé lors du discours d’investiture de son deuxième mandat, le 21 janvier :
« Nous réagirons face à la menace des changements climatiques, car échouer serait trahir nos enfants et les générations futures [...] Le chemin vers un approvisionnement énergétique durable sera long et parfois difficile. Mais l’Amérique ne peut pas aller à l’encontre de cette transition. Elle doit en être la locomotive. Nous ne pouvons laisser à d’autres pays la maîtrise de technologies qui généreront de nouveaux emplois et de nouvelles industries, nous devons saisir cette opportunité ».

Malheureusement aujourd’hui ce sont ces gouvernements, américain, canadien, australien…, qui se sont engagés à lutter contre les dérèglements climatiques qui soutiennent également directement ou indirectement ces mêmes projets.

Industriels et décideurs politiques, avec « seulement » 14 projets, détiennent le détonateur de la bombe climatique.

Lire l’intégralité du rapport en anglais
Lire le résumé du rapport en français

Pour dire non à ces projets, passez à l’action et rejoignez-nous !
Demandez à Barack Obama de stopper les forages en Arctique

 

Météo Actualite > Actualité > Japon : canicule, premières victimes

13/07/2013 Chaleur
 
 
 

Japon

Le Japon connaît depuis le 1er juillet dernier une vague de chaleur qui affecte la majeure partie du territoire, avec des températures très élevées, des pointes à 38-40°C dans le centre de l'archipel et même 32°C relevés dans l'extrême nord de l'île d'Hokkaïdo située en face des îles Kouriles.

Cette chaleur persistante est liée aux incessantes remontées d'air tropical humide issues de mer des Philippines qui bloque l'air frais très haut en latitude.


Plus de 35°C en journée, pas moins de 25°C la nuit

Plusieurs victimes recensées
A quand la fin de cette vague de chaleur orageuse ?

 

Météo Actualite > Actualité > Prochain week-end : estival au sud, très mitigé au nord - 23/06/2013 12h34

 

Météo Actualite > Actualité > Neige record en Nouvelle-Zélande - 26/06/2013 Neige
 Une neige précoce
Vents violents sur l'île du Nord



13/07/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres